artiste | artist

Friendly Floatees (2013- )

 

 

 

LE PROJET

Friendly Floatees est un paysage multidimensionnel, une sorte de dystopie labyrinthique où des milliers de sacs plastiques figés dans des espaces décalés deviennent les repères d'un voyage inextricable.

Au-delà du paysage, Friendly Floatees est la cartographie d'un lieu, d'un univers immatériel qui échappe au regard et qui grandit en marge du monde.  Il est rattaché à la Terre à partir de quelques rares localités anonymes, éloignées les unes des autres par des milliers de kilomètres.

Le projet vise à documenter ce lieu impossible. D'abord à travers une installation numérique et des espaces virtuels en ligne, puis par des installations photographiques et une publication. 

 

LE TITRE

Le 10 janvier 1992, une tempête balaie le Pacifique nord. Coincé dans le tumulte, un cargo en provenance de Hong Kong y perd accidentellement près de 30 000 canards jaunes, tortues bleues, grenouilles vertes et castors rouges de marque «Friendly Floatees». Ces jouets de plastique se mettent alors à dériver pendant de nombreuses années, échouant pratiquement sur tous les continents.

Les «Friendly Floatees» deviendront rapidement source de fascination. Les océanographes en feront notamment un mode d’étude des courants marins. Les écologistes quant à eux utiliseront ce fait divers comme outil de sensibilisation à la pollution des océans, attirant notamment l’attention sur la Plaque de déchets du Pacifique nord (Great Pacific Garbage Patch), une zone de l’océan Pacifique évaluée à plusieurs millions de kilomètres carrés où les déchets s’accumulent au gré des courants marins dans un lent mouvement de rotation pratiquement infini.

 

REMERCIEMENTS

Friendly Floatees a été réalisée dans le cadre de la Résidence «Géographies variables» d'Oudeis (Le Vigan, France), en partenariat avec Incident.net et La Chambre blanche.

Le projet a reçu le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, de la Région Languedoc-Roussillon, du Ministère des relations internationales du Québec, du Consulat de France au Québec et de la Ville de Le Vigan.

Je tiens également à remercier Gaspard et Sandra Bébié-Valérian, Manuel Fadat, Olivier Lévesque, Charlotte Panaccio-Letendre, Amétys Lachance-Michaud, Samuel St-Aubin, Jean-Pierre Lavoie, Olivier Henley, Emmanuel Thivierge, Remi Ogundokun, François Vallée, Pierrette Dion, Sarah Boucher et Mathieu Lacroix.

 

 

 

Friendly Floatees (2013- )

 

 

 

THE PROJECT 

Friendly Floatees is a multidimensional landscape, a kind of labyrinthine dystopia where thousands of plastic bags set in disconnected spaces become points of reference in an inextricable journey.

Beyond the landscape, Friendly Floatees is the mapping of a place, of an immaterial universe that eschews the gaze and develops on the fringes of the world. It is attached to the Earth by way of a few nondescript locations, thousands of kilometres away from each other.

The project attempts to document this impossible place, first by way of virtual on-line spaces and a digital installation, and then through photo installations and a publication.

 

 

THE TITLE

On January 10, 1992, a tempest swept through the North Pacific. Caught in the storm, a freighter from Hong Kong lost almost 30,000 yellow ducks, blue turtles, green frogs, and red beavers. The toys, branded “Friendly Floatees”, drifted for many years, washing up on the shores of practically every continent.

The “Friendly Floatees” quickly became a source of fascination. Oceanographers used them to study sea currents. Ecologists, for their part, have jumped on the event to raise public awareness about ocean pollution, highlighting among other things the “Great Pacific Garbage Patch” in the North Pacific, an area deemed to comprise several million square kilometres where sea currents have deposited their load of refuse in a slow, virtually endless swirl.

 

THANKS

Friendly Floatees was produced as part of the «Géographies variables» residency at Oudeis (Le Vigan, France), with the partnership of Incident.net and La Chambre blanche.

The project has been supported by the Conseil des arts et des lettres du Québec, the Région Languedoc-Roussillon, the Ministère des relations internationales du Québec, the Consulat de France au Québec and the city of Le Vigan.

I would also like to thank Gaspard and Sandra Bébié-Valérian, Manuel Fadat, Olivier Lévesque, Charlotte Panaccio-Letendre, Amétys Lachance-Michaud, Samuel St-Aubin, Jean-Pierre Lavoie, Olivier Henley, Emmanuel Thivierge, Remi Ogundokun, François Vallée, Pierrette Dion, Sarah Boucher and Mathieu Lacroix.